logo

Electro Deluxe : All Alone

D’ici quelques jours, je partagerai avec vous mes impressions du live d’Electro Deluxe lors des Nuits d’O au Domaine d’O à Montpellier. C’est toujours intéressant de découvrir un groupe sur scène… Aujourd’hui, je reviens sur leur actualité : le 30 septembre prochain, sortira leur nouvel album Circle !! J’ai eu la chance d’écouter les 14 titres qui composent ce sixième album et quelle (bonne !) surprise. Alors déjà, autant vous dire dès le départ que le groupe a toujours autant d’énergie et continue à nous proposer un univers musicalement riche. Depuis quelques années maintenant, que le chanteur charismatique James Copley a rejoint le groupe, Electro Deluxe a mis de côté les machines et les samples. En même temps, il faut dire que la voix de James Copley s’arrange avec le funk, le groove, le jazz, la multitude de sons qui a fabriqué la marque Electro Deluxe. Pour vous donner un avant-goût de Circle, la petite musique du lundi qui va bien avec le premier single All Alone.

N’oubliez pas, vous pouvez vous abonner à ma chaine pour réécouter toutes les petites musiques du lundi qui vont bien !

A noter dans vos agendas, le groupe sera le 29 septembre au Bikini à Toulouse, le lendemain à l’Espace Julien à Marseille et surtout le grand rendez-vous ça sera les 7 et 8 octobre au Trianon. Toutes les autres dates de concert, c’est par là !


Pour suivre le groupe :

Communiqué de presse :

Existe-t-il une salle en France dont la scène n’ait pas été gravée des passages incendiaires d’ELECTRO DELUXE ?

Des concerts qui se succèdent en flot continu, un Olympia auto-produit rempli jusqu’à la gorge : longtemps cantonné aux festivals jazz, le groupe a depuis réussi à enfoncer les barrières de sécurité d’évènements plus généralistes tels que le Printemps de Bourges, le Festival du Bout du Monde ou encore Solidays pour aller conquérir une audience plus conséquente.

En dépit d’un nom semblant prétendre le contraire, ELECTRO DELUXE n’est pourtant plus un groupe électro, surtout depuis que James Copley s’est installé définitivement dans le fauteuil de chanteur attitré. Pour ce nouvel album, samplers, machines et platines ont d’ailleurs été rangés sous housse, et c’est avec une recherche absolue d’authenticité que « CIRCLE » a été pensé et réalisé.

Tendre vers une musique 100 % organique, retranscrite au plus proche de ce qui se joue dans le studio. Capturer le courant circulant entre chacun des membres du groupe, sentir la connexion télépathique de la section rythmique, la précision cuivrée, le frisson des cordes du piano, le clavinet bondissant. Percevoir le plus petit des souffles, prendre de plein fouet la puissance, vibrer sur les inflexions vocales.

Instruments d’époque, matériel vintage et enregistrement dans les historiques studios Sidney Bechet (anciens studio des disques Vogue devenus depuis studio MidiLive) auront été la porte d’entrée pour y parvenir.

Vibrant au groove d’une basse pour dancefloor, marchant au son des orgues hérités des grandes maisons soul, se consumant sous les cuivres descendants directs de ces groupes de funk flamboyants, envahis par les choeurs gospelisant invités aux côtés d’un James Copley toujours à l’aise pour caresser, chahuter ou boxer le micro ; les membres d’ELECTRO DELUXE se seront appliqués à abattre à la masse toutes les cloisons esthétiques musicales.

Enregistré LIVE et ensemble afin d’éviter toute déperdition de chaleur, « CIRCLE » impose sur disque la cohérence et surtout la cohésion qu’ELECTRO DELUXE soumet à l’épreuve de la scène depuis maintenant quinze ans.

Une scène où les sept pensionnaires habituels sont parfois rejoints par un big band de treize cuivres pour pousser le groove funky au maximum, dans des versions métamorphosées de leur répertoire. Seuls quelques privilégiés bien inspirés ont eu la chance de voir ELECTRO DELUXE dans cette version ultra-luxueuse. « CIRCLE » est, en revanche, disponible pour tous.



Une réponse à “Electro Deluxe : All Alone”

  1. GILLES COTILLARD dit :

    Au fait…
    Je n’ai pas mentionné… mais le choix évicent, c’est le Trianon !
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *