logo

gggggrrrr… bad girls – Donna Summer

Donna Summer ou l’histoire d’un parcours exceptionnel récompensé par une multitude de prix, des tubes planétaires qui ont fait les belles heures des boites de nuit, Donna Summer mérite bien son titre de reine du disco. A la fin des années 70, elle est à l’apogée de sa carrière avec le succès du double album Live and More (1978). A cette époque, Donna Summer est vue comme un pur produit des studios, tout est orchestré : sa manière de chanter et de danser. Elle est très peu impliquée dans la réalisation de ses chansons jusqu’en 1979 où elle décide d’avoir plus d’emprise sur son travail et de faire voler cette étiquette. Elle est mon choix pour la petite musique du lundi qui va bien avec Bad Girls.

N’oubliez pas de vous abonner à la chaine YouTube de Soul Pulsation !!

Elle est intégrée dans l’équipe des auteurs compositeurs du double album Bad Girls. Son implication apportera une touche d’authenticité. Cet album marque un tournant pour elle, elle y explore un nouveau genre, le disco-rock. C’est une vraie réussite : deux de ses titres se classent plusieurs semaines en tête des charts : Hot Stuff et Bad Girls. D’ailleurs, Jamiroquai reprendra Bad Girls lors de son concert à Vérone, je vous invite vivement à regarder la vidéo.

Plus tard, lorsqu’elle se tournera vers la religion et la foi, elle dira ne plus vouloir chanter ces titres mais l’histoire était déjà écrite…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *